Inde, du désert du Thar aux fresques du Shekhawati

Thar_Hertout

Jeu. 13 octobre à 20 h 30 au Fiap, salles Bruxelles
30 rue Cabanis 75014 Paris (m° St-Jacques, RER Denfert-Rochereau)
adhérents ABM : 5 euros, non-adhérents 7 euros.

Film de Sylvie Hertout. Au Rajasthan, « Les villages sont l’Inde véritable » disait Gandhi. Malgré son extrême aridité, le désert du Thar appelé Mârusthali, qui signifie le pays de la mort, est le désert le plus densément peuplé au monde. Ces habitants et protecteurs, appelés les Bishnoïs, vivent en symbiose avec cette nature inhospitalière et conservent des coutumes issues des antiques civilisations de l’Indus. Les Rajputs, fiers descendants de princes pour qui l’honneur importe davantage que la vie, arborent leurs plus beaux turbans. Les maisons en pisé, peintes de décors symboliques, colorent et animent ce désert méconnu. Le Shekhawati est le berceau de riches marchands Marwaris à l’origine de splendides demeures peintes, de palais princiers et d’élégants cénotaphes. Ces forteresses et riches demeures offrent l’un des plus importants patrimoines d’architecture indo-moghol au monde.

Cycle de conférences, en partenariat avec Transboréal

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Un site PGONWEB