Les grandes expositions à Vienne en 2013

L'empereur Maximilien du Mexique, huile sur toile, August Schoefft Press information Imperial Furniture Collection

L’empereur Maximilien du Mexique, huile sur toile, August Schoefft

Les chefs-d’œuvre de la peinture néerlandaise et Gottfried Helnwein à l’Albertina, une visite des pyramides d’Égypte au Kunsthistorisches Museum, et un aperçu de la vie de l’empereur Maximilien du Mexique au Hofmobiliendepot. Telles sont les fascinantes expositions qui nous attendent dans les grands musées de Vienne au cours du premier semestre 2013.

Du 21 janvier au 20 mai 2013, le Kunsthistorisches Museum ouvrira ses portes sur l’exposition « À l’ombre des pyramides », consacrée aux fouilles menées à Gizeh par l’Autriche entre 1912 et 1929.  À travers des présentations numériques, les visiteurs auront le loisir d’effectuer un parcours virtuel dans le temps sur le plateau de Gizeh, au cœur de l’Égypte ancienne, alors que des reconstitutions virtuelles en 3D permettent de déambuler sur le site pour y découvrir l’architecture, les motifs décoratifs et l’aménagement de ces imposants monuments funéraires. En faisant également appel à des objets rares découverts lors de fouilles et conservés depuis lors dans plusieurs musées européens, cette exposition fournit une multitude d’informations relatives aux étonnantes réalisations qui virent le jour à l’apogée de la plus ancienne des cultures égyptiennes.

Au Hofmobiliendepot, l’exposition « Maximilien du Mexique » se consacre du 6 mars au 18 août 2013 à la vie et à l’œuvre du très talentueux frère cadet de l’empereur François-Joseph. À partir d’objets provenant de la collection personnelle de l’archiduc (1832-1867), de souvenirs, de photographies et de sources textuelles, l’exposition se propose de mettre en lumière la biographie de l’empereur du Mexique, en soulignant entre autres tout particulièrement les édifices dont il fut le maître d’ouvrage. Dans cette optique, l’histoire de l’aménagement du Château de Miramare, à Trieste, a même fait l’objet d’une reconstitution.

Le cabinet d’arts graphiques de l’Albertina dispose au niveau mondial de l’un des plus importants fonds de dessins réalisés par de grands maîtres néerlandais, dont l’exposition « Bosch Bruegel Rembrandt Rubens » présente du 15 mars au 30 juin 2013 quelques-uns des plus beaux exemplaires. Au centre de cette exposition, on trouve les chefs-d’œuvre hollandais du XVIIe siècle, dont des dessins majeurs de Rembrandt et de ses élèves. Pour représenter les grand maîtres flamands, on a fait appel à des travaux de Pierre Paul Rubens et de ses disciples Antoine Van Dyck et Jacob Jordaens.

L’un des artistes autrichiens les plus connus sur le plan international est Gottfried Helnwein, dont les œuvres sont marquées au coin d’une confrontation permanente avec la société, ses tentations et ses tabous. Du 25 mai au 25 août 2013, l’Albertina voue à ce créateur qui vit aujourd’hui à Los Angeles et en Irlande la plus vaste rétrospective jamais présentée à ce jour dans l’espace germanophone. Thèmes récurrents de ses travaux : l’enfant et le corps humain blessé, maltraité. L’essentiel de cette exposition présente des œuvres de jeunesse, parmi lesquelles figurent des aquarelles, des pastels et des dessins réalisés avec des  crayons de couleur ou à la plume.

  • À l’ombre des Pyramides – Les fouilles autrichiennes de Gizeh (1912-1929), du 21 jan. au 20 mai 2013, Kunsthistorisches Museum (Musée des Beaux-Arts), Maria-Theresien-Platz, 1010 Vienne, www.khm.at
  • Maximilien du Mexique, du 6 mar. au 18 août 2013, Hofmobiliendepot, Andreasgasse 7, 1070 Vienne, www.hofmobiliendepot.at
  • Bosch Bruegel Rembrandt Rubens – Chefs-d’œuvre en provenance de l’Albertina, du 15 mar. au 30 juin 2013, Albertina, Albertinaplatz 1, 1010 Vienne, www.albertina.at
  • Gottfried Helnwein, du 25 mai au 25 août 2013, Albertina, Albertinaplatz 1, 1010 Vienne, www.albertina.at
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Un site PGONWEB