Turquie – Une grande diversité culturelle

Cappadoce © ladybird - Fotolia.com

Cappadoce © ladybird – Fotolia.com

Tous les visiteurs trouvent leur bonheur en visitant la Turquie, une terre chargée d’histoire, rythmée par des paysages alternant plages de sable blanc et majestueux sommets. Découverte…

Avec une douzaine de millions de touristes par an, la Turquie attire les voyageurs au même titre que le Maroc ou la Grèce. Ce pays est en passe de devenir une grande destination touristique pour les Européens.

Ses grands atouts ? La Turquie affiche des richesses culturelles accumulées par toutes les civilisations et se montre d’une grande hospitalité.

D’Istanbul à la côte égéenne…

Istanbul est une métropole incontournable de 12 millions d’habitants,  une ville-musée dynamique. Istanbul est située entre deux mers, elle est même partagée en deux par la mer.

On y admire des richesses architecturales, la grande majorité de la population turque d’Istanbul côtoie les communautés juives  et chrétiennes de l’ancien Empire ottoman. De nouvelles communautés religieuses (les alévis) ou culturelle (les Kurdes) sont arrivées au cours du 20e siècle.

La côte égéenne et méditerranéenne de la Turquie, entre Izmir et Antalya, est devenue en deux décennies l’une des grandes rivieras de l’Europe.  On s‘y précipite pour son doux climat, la mer, le soleil et ses paysages méditerranéens. La juxtaposition des cultures turque et grecque ponctue le littoral.

On y trouve de grands sites classiques qui valent bien ceux de la Grèce,  Éphèse notamment. On admire là, l’harmonieuse cohabitation de l’islam et celle des souvenirs du christianisme.

La Cappadoce, la mer Noire…

Autre région réputée de la Turquie, la Cappadoce. Située non loin des plages, le site plus réputé est celui de Pamukkale.

Cette région insolite marque par ses paysages et par la découverte de ses habitats troglodytes et de ses villes souterraines. Il est conseillé de s’y rendre accompagné ses enfants avant que la région soit mise sous cloche pour sa préservation.

Plus souvent oubliée des visiteurs, il est pourtant agréable de sillonner le littoral de la mer Noire dans sa partie orientale pour ceux qui redoutent les chaleurs de la Méditerranée.

On apprécie sa culture originale faite d’un mélange d’influence turque, géorgienne et arménienne -c’est le pays des Lazes-  et de paysages verdoyants. Il s’agit du seul endroit en Europe où l’on cultive le thé.

Si vous choisissez de visiter, les grandes villes de l’Anatolie intérieure, vous trouverez des richesses culturelles insoupçonnées comme l’architecture seljoukide. Au sein des cités comme Konya ou Kayseri, on est loin de la Turquie laïque voulu par Atatürk.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Un site PGONWEB