Visite de Lille, la Grand-Place et le vieux Lille …

Grand place de Lille en début de soirée © pp76 - Fotolia.com

Grand place de Lille en début de soirée © pp76 – Fotolia.com

Métropole vibrante, colorée, brillante et jeune d’esprit, Lille attire de nombreux visiteurs sur la Grand-Place et dans le vieux Lille. Découverte…

La métropole lilloise fait partie des grandes villes françaises qui savent vous accueillir chaleureusement que vous soyez de passage ou un nouvel habitant. On dit communément que depuis plus de 20 ans, Lille bouge.

On y arrive souvent par TGV pour aller admirer au musée des Beaux-Arts des oeuvres de Rubens, Goya… ou pour contempler l’art moderne à Villeneuve-d’Ascq ou la fameuse Piscine,  ou encore le musée d’Art et d’Industrie à Roubaix.

Prendre le pouls de la ville…

Si vous êtes attirés par l’architecture urbaine, sachez que toutes les villes de sa métropole, -Roubaix, Tourcoing, Villeneuve-d’Ascq- vous combleront. L’urbanisme est là en pleine mutation.

Le visiteur apprécie de prendre le pouls du Vieux Lille ; dans ce quartier qui a retrouvé ses façades des 17 e et 18 e siècles. On admire le «style lillois» fait de façades où briques et pierres sculptées cohabitent harmonieusement.

Dominée par la Vieille Bourse, la Grand’ Garde, le bâtiment au fronton à redans abrite le quotidien La Voix du Nord. Au centre, la colonne de la Déesse symbolise la résistance héroïque de la cité en 1792.  Installée dans une copie d’une maison du 17e s, la fameuse librairie Le Furet du Nord est unique en France.

Le Palais des Beaux-Arts est installé au sein d’un vaste bâtiment du 19 e s. qui a été rénové et agrandi entre 1992 et 1997. Il vous accueille  dans un « immeuble-lame » à la façade de verre sérigraphiée.

Lille – Le beffroi et la cathédrale…

Lorsque l’on passe à Lille, on s’attarde également sur Le beffroi édifié de 1929 à 1931. Il s’agit du premier bâtiment français de plus de 100 mètres qui fut entièrement réalisé en béton armé.

Avec ses 104 mètres, il est le plus haut beffroi de la région Nord-Pas-de-Calais.

C’est un formidable point de repère pour toute la métropole lilloise. Surnommé gratte-ciel en Flandre, il demeure avec ses 400 marches, le bâtiment municipal le plus élevé en France.

On a sculpté à sa base les géants fondateurs de la ville, Lydéric et Phinaert. Depuis 2005, ce beffroi est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco ainsi que vingt-deux autres beffrois de la région.

En 1854, certains souhaitent fonder une grandiose basilique de style gothique du 13ème siècle, avec pour références les cathédrales de Reims, Amiens et Chartres.

Ainsi évoque-t-on, la cathédrale Notre-Dame de la Treille mais les difficultés financières feront que le projet pharaonique sera revu à la baisse.

Avec la création de l’évêché de Lille en 1913, la basilique devient cathédrale en 1914, et le chantier devient plus modeste. La cathédrale reste inachevée jusque dans les années 90.

Une souscription publique permet de réaliser la façade principale. Elle résulte d’une prouesse technique. Sa partie centrale est composée d’une ogive de 30 mètres de haut, tapissée de 110 plaques de marbre blanc.

A voir également,  la Citadelle, édifiée sur ordre de Louis XIVpar Vauban. Sa construction se déroula sur trois ans de 1667 à 1670.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Un site PGONWEB